Recherche d'un avion de ligne idéal

   Rendu1 1

   Au fur et à mesure de nos recherches, il nous est venu à l'idée que nous pourrions réaliser un "projet final" avec toutes les connaissances acquises, notamment sur l'application de la biomimétique dans l'aérodynamique. Nous avons donc décidé de rassembler toutes les innovations aérodynamiques dues à la biomimétique dans un avion que nous avons donc imaginé. Le choix de l'avion et non de la voiture ou du bateau vient du fait que l'avion nous paraissait être l'engin idéal pour développer toutes les techniques aérodnamiques traitées dans ces TPE.

   L'objectif de ce projet est donc de réunir les découvertes et les techniques venant de la nature pour élaborer un avion de ligne ayant pour but une amélioration de ses performances et/ou une baisse de sa consommation en carburant, ceci afin de promouvoir le développement durable.

  Les technologies à apporter à cet avion sont :

      -Un revêtement type "peau de requin" artificiel permettant une réduction de la traînée grâce à ses microsillons qui canalisent l'air et le "collent" au fuselage afin que les filets d'air ne puissent "décrocher" de l'avion (confaire article sur la traînée ici). Avec cette peau recouvrant la moitié de l'avion (la moitié arrière car la moitié avant n'en a pas besoin) on peut envisager une réduction de la traînée de l'orde de 1 à 2%. Si ce chiffre peut paraître insignifiant, il représente tout de même 500 tonnes de carburant en moins par avion et par an, ce qui pourrait donc représenter gros sur toute une compagnie. De plus, l'efficacité d'un tel matériau pourra être plus importante d'ici quelques années si les chercheurs du projet Fraunhofer parviennent à réduire la taille des sillons qui est à l'heure actuelle 10 fois plus importante sur les matériaux de synthèse que sur les requins. Les longs et nombreux tests actuellement en cours prouvent que cettte technologie n'est surement pas à négliger pour concevoir les avions du futur...

   Aujourd'hui, on demande toujours plus rapide et plus sûr. L'avion idéal sera donc un avion plus rapide que les avions de ligne actuels. On peut donc envisager qu'il soit supersonique, un peu comme le lointain successeur du Concorde franco-britannique. Mais ce dernier était trop polluant, trop bruyant et trop gourmand en kérozène et donc peu voire pas rentable. Des défauts que devra corriger cet avion idéal s'il veut être viable. Pour cela, plusieurs solutions sont envisagées. Il faudra d'abord l'équiper de moteurs plus économes en carburant, ce qui est facilement réalisable étant donné que le Concorde a été concu dans les années soixante et qu'il n'a donc pas été pensé pour économiser le carburant, ce qui explique par ailleurs qu'il n'ai pas eu un grand succès commercial.

Rendu jpeg 2

Nous avons ensuite décidé de réaliser un avion plus conventionnel quoique toujours très futuriste. Cet avion serai équipé de ces étranges ailes inspirées des nageoires de baleine. Techniquement, cela reviendrait à doter le bord d'attaque des ailes de protubérances semblables à celles de la baleine. Si aujourd'hui la construction d'aile de ce type n'est pas encore envisagée, la recherche sur cette technologie est déjà plus avancée dans le domaine des éoliennes puisque plusieurs prototypes ont été testés. De là à ce que ces innovations se retrouvent sur les ailes de nos avions, il n'y a qu'un pas.

Rendu jpeg alpha 9

 Rendu jpeg alpha 4

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×